Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

25 juillet 2014

Citadel ruins et Moon House ruins

Jeudi 24 juillet :

Le ciel est mitigé ce matin : beaucoup de nuages et un tout petit peu de ciel bleu. Vraiment pas un temps idéal pour aller à Monument Valley. Nous reportons donc cette visite, aujourd'hui ce sera une journée ruines.

Nous nous dirigeons vers Citadel ruins situées à une bonne heure de route puis de piste de Bluff. La piste qui y accède est très roulante sauf le dernier kilomètre qui est rendu plus délicat par la présence de nombreux passages rocheux.

La randonnée pour rejoindre Citadel ruins, d'environ 8 km aller-retour, débute dans un wash (cours d'eau asséché, en eau uniquement pendant les orages), ...


... puis se poursuit sur un plateau. Elle ne présente aucune difficulté, jusqu’au moment où on  arrive à l'extrémité du plateau.

nous voulons nous rendre vers la flèche jaune

Les ruines se situent 50 mètres plus bas et il n'existe pas d'accès facile. Une seule solution : trouver un passage à flanc de falaise. Heureusement des cairns jalonnent la descente et indiquent la seule possibilité qu'il existe pour venir à bout de cette falaise.

le début de la descente : pour l’instant tout va bien

Après avoir franchi avec succès les premières difficultés ...


 ... c'en est trop pour Michèle. Devant la dernière difficulté, la plus vertigineuse (quelques mètres de dénivelé quasiment verticaux qu'il faut descendre en faisant confiance au « grip » des chaussures de rando), sa peur du vide reprend le dessus. Rien à faire, elle renonce à quelques centaines de mètres du but et Jean-Michel continue seul.

dans le rond jaune, c’est Michèle

Ici l'erreur est interdite et tout faux pas ou glissade non maîtrisée se terminerait quelques dizaines de mètres plus bas.

dans le rond jaune, c’est toujours Michèle

Citadel ruins (située sous la flèche jaune) mérite bien son nom. Sa position, à l'extrémité d'une péninsule rocheuse, en fait un site défensif d'une efficacité extraordinaire.



Pour parfaire encore les qualités défensives du site, deux murs (au début et à l'endroit le plus étroit de la péninsule) furent construits. Le seul accès possible aux habitations était donc facilement défendable avec un nombre réduit d'hommes. Une parfaite citadelle !

vue depuis Citadel ruins

C'est bien le site extraordinaire où sont construites les quelques habitations de Citadel ruins qui fait toute la particularité de l'endroit. Cependant les ruines elles-mêmes ne sont pas à négliger. Elles sont dans un excellent état de conservation bien qu'elles furent abandonnées il y a environ 700 ans (les ruines de la région sont contemporaines de celles de Mesa Verde que nous avons visitées il y a quelques jours).







Le retour jusqu'à notre voiture est rapide et après le pique-nique nous reprenons la route pour notre destination de cet après-midi : Moon House ruins (les ruines de la Maison de la Lune). Quelques kilomètres de route puis c’est une nouvelle piste. Après un début très confortable la piste devient beaucoup plus difficile que celle de ce matin avec des passages rocheux assez techniques. Il y a même un passage où il faut faire quelques travaux de « terrassements » pour pouvoir passer !




Il nous faut 45 minutes pour faire les 15 kilomètres qui nous séparent du départ de la randonnée.

Cette randonnée est courte : il suffit de descendre au fond du canyon (une centaine de mètres de dénivelé) et de remonter de quelques dizaines de mètres sur l'autre versant du canyon. Il n'y a qu'un endroit qui permette de descendre dans le canyon et petit problème : les coordonnées GPS que nous avons récupérées sur internet sont fausses. Elles nous conduisent droit sur une falaise d'une verticalité à faire frémir les plus intrépides. Après avoir pas mal tourné en rond à la recherche de l'endroit adéquat pour la descente, ce sont les cairns qui vont nous sortir de l'impasse et nous y conduire.

Maintenant que nous avons enfin trouvé le passage nous pouvons attaquer notre « désescalade » du canyon. Très vite la descente s'avère techniquement trop difficile pour Michèle. Plusieurs passages sur des rebords vertigineux et des descentes à pic ont à nouveau raison de sa volonté. Elle attendra donc Jean-Michel en haut du canyon.

le passage de la petite à la grande flèche est impressionnant ! peur du vide interdite !

Lorsque l'on arrive à Moon House ruins on est récompensé de la vertigineuse descente effectuée par de magnifiques ruines admirablement bien conservées.








On peut même passer derrière un grand mur …


… pour y découvrir, à l'intérieur, plusieurs autres habitations. Incroyable, ces dernières possèdent encore des décorations ...




... dont celle qui a donné son nom aux ruines : une lune.


Ces ruines sont non seulement splendides, mais également très émouvantes. On ressent encore la présence de ceux qui les ont occupées. On y trouve de très nombreux restes d'épis de maïs débarrassés de leurs grains (une des nourritures de base à l'époque), du charbon de bois provenant des foyers, des éclats de silex provenant de la taille d'outils et des tessons de poteries. Difficile de croire que ces habitations sont inoccupées depuis 700 ans. Elles semblent encore vivantes.

Durant nos différents voyages aux Etats-Unis nous avons visité de nombreuses ruines indiennes. Celles-ci, de par leur excellent état de conservation, la solitude qui y règne et les vibrations qui s'en dégagent, sont sans doute mes préférées.

Aujourd'hui encore nous n'avons croisé personne au cours de nos deux randonnées. Six randonnées et près de 20 heures de marche sans voir un seul être humain. Mais où sont donc passés tous les touristes ? A priori ils sont tous à Monument Valley. Ce soir nous sommes obligés de nous en éloigner un peu car tous les hôtels des environs sont pris d'assaut. Nous y retournerons dans deux jours.

distance randonnée(s) de la journée = 10,5 km   /   distance randonnées cumulée = 255,5 km