Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

24 juillet 2014

Badlands d’Ah Shi Sle Pah et ruines de la Casa del Eco

Mercredi 23 juillet :

La nuit a été agitée : beaucoup de vent et des orages tout autour de nous. Heureusement ces derniers nous ont épargnés, nous et notre tente.

Ce matin nous nous levons juste avant le soleil (5h30) pour pouvoir profiter de ses premiers rayons au cœur des badlands d’Ah Shi Sle Pah. C'est la dernière randonnée de notre série « badlands ». Nous trouvons ces paysages toujours aussi captivants et fascinants dans la lumière du petit matin. Nous ne nous en lassons pas.







Nous y rencontrons toujours de nombreux hoodoos de toutes formes, tailles et couleurs.







Ici la spécialité ce serait plutôt le hoodoo jaune et blanc …



… et ils sont encore plus jolis lorsque l’on rajoute un peu d’ombre au tableau.




Nous nous sommes souvent demandés, au cours de nos balades dans les badlands, d'où venaient tous ces hoodoos. Maintenant nous avons la réponse, mais c'est un secret, il faut nous promettre de ne le dire à personne. Promis ?

Au cours de nos explorations de ce matin nous avons découvert la nurserie des hoodoos. C'est là que sont élevés tous les petits hoodoos. Ils ne sont pas mignons ?





Et quand ils sont plus grands, à l'adolescence, ils se réunissent tous un peu plus loin. Bientôt ils pourront voler de leurs propres ailes et aller coloniser de nouveaux badlands.



Aujourd'hui encore nous n'avons rencontré personne pendant que nous nous baladions. C'est donc le cas pour les quatre randonnées que nous venons de faire dans les badlands. Une quinzaine d'heures de randonnée d'affilée sans croiser âme qui vive, il est temps de rejoindre un endroit plus touristique sinon nous risquons de prendre goût à cette solitude extrême. Et si nous allions dans les environs de Monument Valley ? Là-bas nous sommes certains d'y trouver du monde.

C'est parti pour environ 300 kilomètres de route. Avant de quitter le Nouveau Mexique nous faisons le plein car l'essence est encore moins chère ici (chaque état détermine de façon autonome ses propres taxes). 0,67 € par litre d'essence sans plomb, cela laisse rêveur !

Nous entrons maintenant dans l'immense territoire Navajo, un désert aride. Comme chaque fois que nous traversons une réserve indienne nous constatons la pauvreté qui y règne : obésité encore plus courante qu'ailleurs (c'est dire !), maisons délabrées, voitures d'un autre âge, ... Pour beaucoup la vie d'indien n'a plus rien d'un rêve.

Juste avant d'arriver à Bluff où nous avons prévu de passer la nuit, nous faisons un détour pour aller visiter les ruines de la Casa del Eco. Ces ruines indiennes, perchées en hauteur dans une alcôve rocheuse sont impressionnantes car en épousant la falaise, elles ont pris une forme circulaire quasi-parfaite.






distance randonnée(s) de la journée = 7,5 km   /   distance randonnées cumulée = 237,5 km