Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain




15 mars 2014

L'île de Phu Quoc, un petit paradis

Vendredi 14 mars :

Située à proximité des côtes cambodgiennes, dans le golfe de Thaïlande, la plus grande île du Vietnam fait figure de petit éden miraculeusement préservé. Cela ne devrait plus durer très longtemps ! Le gouvernement a en effet lancé le projet de faire de l’île de Phu Quoc un des grands pôles touristiques d’Asie du sud-est. L’aéroport international est déjà terminé. La construction de nombreux et d’immenses complexes hôteliers débute le long de la côte ouest. Des routes sont en construction un peu partout … C’est maintenant qu’il faut venir à Phu Quoc, d’ici quelques années l’île devrait avoir perdu beaucoup de son authenticité.

En dehors du tourisme, la pêche, le nuoc-mam (sauce à base de poissons macérés) et le poivre fournissent l’essentiel des revenus des habitants de Phu Quoc. Le nuoc-mam et le poivre de Phu Quoc sont réputés être les meilleurs de tout le Vietnam.

L’île est longue de 45 km. Elle se prête donc parfaitement à une exploration en scooter. Ce matin nous en louons donc un pour les trois jours que nous passerons sur l’île. Nous partons à l’assaut des pistes qui longent Long Beach sur la côte ouest, la plus grande plage de l’île (25 à 30 km).



Tandis que nous avançons en direction du sud de l’île, nous doublons et nous faisons doubler, à plusieurs reprises, par un couple de jeunes vietnamiens également en scooter. A un moment le conducteur nous indique que si nous voulons aller à une belle plage, il faut que nous le suivions. Comme nous n’avons pas de destination particulière en tête c’est ce que nous faisons. Il nous emmène sur la plage de Bai Sao, la plus belle plage de l’île. Cette plage est connue de tous ceux qui viennent à Phu Quoc, mais notre « guide » nous conduit directement à la zone de plage qui est bordée de cocotiers. L’accès est loin d’être évident. Nous avons gagné beaucoup de temps à les suivre.

La plage de Bai Sao est idyllique : sable blanc très fin, eau turquoise, cocotiers et pratiquement personne … le rêve ! Et en plus l’eau est super chaude (entre 28 et 30°C). C’est la plus belle plage que nous ayons jamais vu. Un vrai paradis !







Non, non, ce n’est pas notre bungalow que vous voyez  sur les deux dernières photos !


Nous restons une bonne partie de la journée sur la plage. Cela fait du bien de ne rien faire après presque 2 mois et demi de vadrouille. En milieu d’après-midi, nous quittons ce lieu paradisiaque pour reprendre notre route. Cette plage nous laissera beaucoup de très bons souvenirs et quelques coups de soleil. Nos premiers coups de soleil asiatiques !
Nous nous rendons à l’extrémité sud de l’île, jusqu’au petit port de An Thoi.





Sur la dernière photo, la personne dans l’angle inférieur droit est en train de poser un filet dans les eaux du port.