Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

13 juillet 2014

Fantasy canyon et rodéo à Vernal

Samedi 12799965 juillet :

Nous nous étions demandé si pour notre retour du parc du Yellowstone, nous allions prendre la même route qu'à l'aller (l'autoroute qui passe par Salt Lake City) ou si nous allions prendre les chemins de traverse. Nous avons finalement opté pour la seconde solution avec un arrêt à Vernal pour aller visiter Fantasy canyon. C'est donc ce tout petit canyon que nous partons explorer ce matin.

Il nous faut environ une heure de route et de bonnes pistes pour le rejoindre. Il est situé au cœur d'un secteur où sont installés des centaines de puits de pétrole, exploitation moderne...


... ou exploitation plus ancienne.


Si on passe dans les environs, Fantasy canyon mérite bien une visite même si sa « sculpture » la plus célèbre, son emblématique théière (Teapot rock), s'est effondrée en 2006. Là encore l'érosion s'est découvert une âme d'artiste et a créé dans le grès gris des environs des formes incroyables.












Initialement nous avions prévu de reprendre la route pour notre prochaine destination (Moab) après la visite de Fantasy canyon. Toutefois, hier nous avons appris que ce soir a lieu à Vernal le rodéo annuel de la ville. Nous avons donc décidé de rester une nuit de plus pour pouvoir y assister. Après notre visite à Fantasy canyon nous revenons donc à Vernal afin d'aller réserver nos places pour le rodéo de ce soir.

En attendant la fin d’après-midi, nous partons faire un tour dans le parc de Dinosaur ! Les environs de Vernal sont en effet réputés pour être riches  en gisements d'os de dinosaures.


Mais dans ce parc nous n’allons pas à la recherche de fossiles, nous allons plutôt nous balader pour découvrir les paysages de la région. Le temps nous étant compté, nous n'avons visité qu'une petite partie du parc et sans pouvoir faire de randonnée. Sans doute est-ce pour cela que nous ne garderons pas un souvenir impérissable de cet endroit.



L’heure du rodéo arrive. Nous nous rendons dans « l’arène » où les spectateurs affluent en nombre. Comme c’est la tradition, avant que le spectacle commence, nous assistons à l’hommage rendu aux vétérans (parmi lesquels est présent un vétéran de la seconde guerre mondiale), …


… à la présentation des drapeaux, …



… à l’hommage rendu à l’armée …


… et au moment le plus fort : l’hymne américain chanté par deux jeunes femmes et repris par l’ensemble des spectateurs, debout et la main droite sur le cœur. C’est le seul moment où les chapeaux de cow-boys, présents en nombre ce soir, quittent les têtes qu’ils coiffent.


Même lorsque l’on n’est pas Américain ces moments sont très forts et chargés d’émotion. On ressent vraiment le patriotisme des Américains et leur fierté d’appartenir à cette nation. Impossible de rester insensible.

Le rodéo peut maintenant commencer avec tout un tas d’épreuves, parmi lesquelles les plus connues et les plus spectaculaires sont :

* le bareback bronc riding où le cavalier doit tenir 8 secondes sur un cheval sans selle et en se tenant d’une seule main




* le team roping où deux cow-boys doivent immobiliser un veau à l’aide de leurs lassos (en l’attrapant par les cornes et les pattes arrière)



* le saddle bronc riding est la même épreuve que le bareback bronc riding, mais le cheval est équipé d’une selle








* le calf roping où le cow-boy doit attraper un veau au lasso puis l’immobiliser en attachant trois de ses pattes à l’aide d’une corde




* le bull riding est la même épreuve que le bareback bronc riding, mais avec un taureau à la place du cheval

Cette épreuve reine du rodéo, la dernière, s’est déroulée de nuit et avec un éclairage insuffisant pour pouvoir faire des photos. Dommage !

Les plus jeunes ont également la possibilité de gouter aux frissons du rodéo en montant des moutons.


distance randonnée(s) de la journée = 2,5 km   /   distance randonnées cumulée = 155 km