Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

15 juillet 2014

Environs de Moab - jour 3 (Olympic Torch&Elvis Hammer - Route 128 - les Fisher Towers)

Mardi 15 juillet :

Départ de bonne heure pour nous rendre vers un site qui requiert la lumière du petit matin pour être apprécié pleinement. Ce site possède deux noms, tous les deux basés sur sa morphologie très particulière : Olympic Torch (la torche olympique) et Elvis Hammer (le marteau d'Elvis). Situé à environ une demi-heure de Moab, on y accède par une bonne piste. Il faut ensuite encore une demi-heure de crapahutage pour rejoindre la torche-marteau. Pas de sentier ici, il faut se frayer un chemin à travers la végétation basse et piquante, et tracer sa route sur un terrain à la topographie mouvementée. Même si la randonnée n'est pas longue, un GPS est vivement recommandé. Est-il nécessaire de préciser que nous n'avons rencontré personne ?

La torche-marteau, d'une quinzaine de mètres de hauteur pour sa partie la plus fine, est impressionnante. Une fois encore on se demande comment la nature a pu créer une telle forme et comment tout cela peut bien tenir debout.





Jean-Michel est monté à la base de la torche-marteau afin de donner une idée de sa grandeur.



Pour rejoindre notre prochaine destination nous remontons (en voiture, par la route 128) sur une trentaine de kilomètres un des fleuves mythiques des États-Unis : le Colorado ...






... sur lequel naviguent toujours quelques pirates.



Nous arrivons maintenant à l'embranchement de la Onion creek road, une piste que nous suivons sur une quinzaine de kilomètres. Cette piste est très récréative. On franchit à gué une petite rivière à une trentaine de reprises, on passe par des canyons étroits, on traverse des paysages colorés …








… jusqu'à atteindre un immense plateau désolé.


C'est le long de cette piste que nous faisons notre pause pique-nique.


Retour sur la route 128 où nous longeons à nouveau le Colorado. La chaleur de ce début d'après-midi est trop intense pour que nous puissions démarrer une randonnée. La suite du programme c'est donc une sieste à l'ombre d'un grand arbre.

Il fait encore 38 degrés lorsque nous attaquons notre randonnée de 7 km pour les Fisher Towers. Il s'agit d'un ensemble d'énormes monolithes de grès rouge-bordeaux. Pas du tout d'ombre, une chaleur intense, du dénivelé, cette fois-ci Michèle fait demi-tour au bout d'un kilomètre.

La randonnée est superbe. Très vite on se retrouve au cœur des monolithes qui s'élancent droit vers le ciel, toujours plus haut. On a l'impression de découvrir les gratte-ciel et la cathédrale d'une immense cité qu'une civilisation disparue aurait abandonnée il y a des millénaires.







Le retour se fait au pas de course pour Jean-Michel car l'orage menace. Nous rentrons à Moab sous un ciel chargé de nuages gris.


A peine sommes-nous arrivés à Moab que l’orage nous rattrape. Pas de coucher de soleil ce soir !

distance randonnée(s) de la journée = 8,5 km   /   distance randonnées cumulée = 178,5 km