Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

6 mars 2014

Vientiane et le Buddha park

Mercredi 5 mars

Comme d’habitude, nous démarrons notre journée au marché. Aujourd’hui nous retournons à celui de Thong Khan Kham, au nord du centre-ville de Vientiane. Les couleurs sont toujours au rendez-vous des étals des fruits et légumes et les mouches présentes en grand nombre au rayon poissons !







En sortant du marché, direction la gare routière de Talat Sao, nous cherchons à rejoindre le Buddha park, situé à 25 km du centre de Vientiane, par les transports en commun. Il est possible d’y aller en tuk-tuk mais les prix demandés sont exagérés. La ville de Vientiane est équipée d’un réseau de bus depuis fin 2012 (les bus ont été offerts par le Japon). Il semblerait qu’une ligne permette de se rendre au Buddha park.

Même si la gare routière semble totalement « bordélique » avec des cars un peu partout, aucune séparation entre bus de ville et bus longue distance et quasiment aucune indication, nous trouvons assez facilement le bus de la ligne 14 qui doit nous conduire à destination. Le chauffeur et un employé de la compagnie nous confirment bien que le bus va au Buddha park. Après une petite heure de route, c’est le terminus de la ligne. Mais nous ne sommes pas au Buddha park, mais au point de passage de la frontière entre le Laos et la Thaïlande. Pour rejoindre notre destination il faut prendre un tuk-tuk qui nous demande le double du prix qui est indiqué sur la pancarte devant laquelle il est garé. Un bras de fer s’engage entre les chauffeurs de tuk-tuk présents et les quelques touristes qui souhaitent se rendre au Buddha park. Assez étonnamment, après une dizaine de minutes d’attente, les chauffeurs cèdent et nous partons en payant le prix indiqué.

Conçu en 1958, sur un terrain bordant le Mékong, le Buddha park est l’œuvre d’un excentrique qui souhaitait unifier le bouddhisme et l’hindouisme. Pour ce faire, il créa plus de 200 sculptures représentant les divinités de ces deux religions. On y trouve un gigantesque Bouddha couché et une multitude d’autres sculptures étranges.








Pour le retour, nous tombons sur le même chauffeur de tuk-tuk : pas de négociation nécessaire, nous payons le « vrai » prix. Il nous laisse devant le bus 14 qui nous ramène à Vientiane.

Nous passons la fin de l’après-midi à nous balader dans Vientiane où nous tombons sur une vitrine qui nous met l’eau à la bouche … 


Ce soir nous mangeons dans un petit restaurant de rue fréquenté surtout par des laotiens. Nous choisissons 4 plats : rouleaux de printemps, soupe aux légumes et au poulet servies avec deux assiettes de légumes crus et herbes à rajouter dans la soupe, salade de pâtes laotienne et pâtes blanches acidulées. Plutôt bon, même si, comme dans ces petits restaurants certains plats sont préparés à l’avance, tout n’est pas servi très chaud.