Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

16 mars 2014

L'île de Phu Quoc

Dimanche 16 mars :

Nous avons quelques courses à faire ce matin (fruits pour midi et tennis pour Jean-Michel), donc direction le marché de Duong Dong. Nous nous garons juste à côté du port. Avec du soleil c’est pas mal non plus !



Au marché il y a toujours autant d’étals consacrés aux produits de la mer. Et on n’y trouve pas que du petit poisson contrairement à la plupart des autres marchés que nous avons visités.




Ce marché possède une particularité que nous n’avions pas rencontrée jusqu’à présent : les gens viennent y faire leurs courses en moto. Ils s’arrêtent devant un stand et ne descendent même pas de leur machine. Résultat : un embouteillage monstre à l’endroit le plus étroit.



Après le marché nous prenons la direction de Ganh Dau, un petit port de pêche situé à l’extrémité nord-ouest de l’île. Juste à côté il semblerait que se trouve une jolie plage de sable blanc. Nous tournons un moment, nous demandons notre route à plusieurs personnes, nous nous entêtons … Rien à faire, nous ne parvenons pas à trouver la bonne route. Au lieu d’aller au nord-ouest, nous nous retrouvons au nord-est de l’île, vers Bai Thom, une plage qui ne possède pas beaucoup de charme. Nous y sommes arrivés en suivant une route à 2x2 voies sur laquelle ne circulent que quelques rares motos. A quoi sert un tel investissement dans cette zone si reculée de l’île ? Ah si, il sert bien à quelque chose : à faire sécher le poivre ! Nous traversons en effet la zone où est cultivé le fameux poivre de Phu Quoc.





Nous en avons marre de rouler pour arriver nulle part. Nous faisons donc demi-tour et reprenons la 2x2 voies, en réalité plutôt 2 routes parallèles à 2x1 voie puisque les gens circulent indifféremment d’un côté ou de l’autre sans se soucier du sens théorique de circulation. Essayez d’imaginer la même chose en France ! Assez étonnant au départ, mais on s’y fait vite !

Nous continuons jusqu’à Long beach. L’avantage avec une plage de 25 km, c’est qu’on est toujours sûrs d’y trouver un coin tranquille et que même si on y vient plusieurs fois, on découvre à chaque fois des coins nouveaux. Nous y passons pratiquement tout l’après-midi.


C’est l’un des rares endroits du Vietnam où on peut admirer un coucher de soleil sur la mer (quasiment toutes les côtes du Vietnam sont situées côté Est).






C’est la fin de notre séjour sur l’île de Phu Quoc. Demain nous reprenons l’avion pour nous rendre à Can Tho dans le delta du Mékong.