Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

30 avril 2014

Mai chau : trek dans la réserve de Pu Luong- Jour 4

Lundi 28 avril :

Aujourd’hui c’est notre dernière journée de randonnée dans la réserve de Pu Luong. Il a plu toute la nuit. Le sentier que nous devions suivre et qui traverse la forêt tropicale est trop dangereux pour que nous l’empruntions : il est très escarpé, beaucoup trop glissant. Les risques de chutes sont trop élevés, nous prendrons donc un autre sentier pour rejoindre le dernier village de notre périple.

Nous partons dans le brouillard pour une randonnée de huit kilomètres. Nous suivons un sentier très boueux et très glissant qui traverse une forêt tropicale. La pluie nous accompagne mais elle est moins forte qu’hier. Aujourd’hui nous nous sommes équipés pour la pluie : c’est quand même mieux. Au début notre avancée est ralentie car nous essayons d’éviter les zones les plus boueuses. Rapidement nos chaussures sont tout de même couvertes de boues, nous pouvons donc reprendre notre rythme de croisière sans nous soucier de la boue. Il faut tout de même faire attention : nous glissons souvent et certains d’entre nous vont même au tapis à plusieurs reprises.

Même avec ce temps exécrable la randonnée que nous faisons reste agréable. Les paysages sont impressionnants. Avec ce temps plus qu’humide, nous avons presque l’impression d’être de retour au Costa Rica, en train de randonner dans les environs de Monteverde (forêt pluviale du centre montagneux du pays).









Nous n’avons pas le choix, il faut prendre les choses du bon côté : la pluie nous aura au moins permis de faire cette jolie photo !


Dans un passage particulièrement humide nous rencontrons des petites bestioles pas très sympas : des sangsues ! Par endroit on en voit des dizaines. Michèle aura l’honneur d’en nourrir deux, Jean Michel une seule. Pas très agréable comme sensation ! On devient vite parano, on a l’impression d’en avoir partout.

A mi-parcours la pluie cesse. Nous nous retrouvons à nouveau près d’une vaste zone de rizières en terrasse et peu de temps après nous traversons un petit village traditionnel. Les paysages que nous rencontrons sont toujours aussi magnifiques.






Dommage que le beau temps ne soit pas au rendez-vous, ce serait tellement beau ! Si nous souhaitons que le soleil revienne, certains des promeneurs que nous rencontrons sont enchantés de ce temps pluvieux. Ils se régalent !



Nous traversons une dernière rizière …




… et nous arrivons au village où nous dormirons ce soir.





« Notre » maison est une maison traditionnelle sur pilotis située juste à côté d’une immense zone de rizières. Elle dispose d’un balcon qui offre une vue panoramique sur ces rizières. Un vrai régal !



Après un peu de repos nous partons faire une grande balade dans les rizières qui entourent le village.











Au cours de cette balade Michèle s’est faite une nouvelle copine. Nous avons été surpris car c’est elle qui est venue à sa rencontre.


Ce soir, nous avons à nouveau droit à un véritable festin pris en commun avec nos guides, notre motard-organisateur et la famille qui nous accueille (un couple qui a deux enfants : un garçon de 10 ans et une fille de 22 ans). Comme les autres fois l’alcool de riz coule à flot, mais chacun est libre de boire ce qu’il veut. Une fois de plus la soirée est super sympa et très conviviale. Malgré la barrière de la langue nous parvenons tout de même à échanger (merci à Thanh, notre guide francophone, de faire l’interprète). Que d’excellents souvenirs !


La famille de ce soir est celle qui nous a le plus touchée. Très prévenant avec nous, le mari a passé beaucoup de temps avec nous et il nous a très souvent préparé du thé. Sa femme est également d’une très grande gentillesse. Ils ont fait leur maximum pour que notre séjour chez eux se passe bien et que nous gardions de bons souvenirs. C’est réussi !

Cette nuit nous dormons tous dans la même pièce, là où nous avons mangé. Nous sommes neuf !