Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

13 avril 2014

Journée pluvieuse à Tam Coc

Dimanche 13 avril :

Ce matin lorsque nous nous levons, il pleut. Pas une petite pluie, une vraie pluie d’orage. Il fait également très chaud et l’air est très humide (la météo annonce 90% d’humidité). Sauf que contrairement à un orage la pluie ne s’arrête pas ou seulement pour quelques minutes pour repartir avec encore plus d’intensité. Nous attendons donc que la pluie cesse ou faiblisse suffisamment pour que nous puissions sortir.

C’est seulement vers midi que la pluie s’arrête. Nous attendons un quart d’heure pour voir si cela semble sérieux et nous enfourchons nos vélos. Direction l’embarcadère de Tam Coc pour voir si il est possible de faire un tour en barque. Une fois sur place il faut se rendre à l’évidence : il n’y a plus de pluie, mais une brume persiste et il serait dommage de « gâcher » une si belle balade. Les rameuses ont tout de même pas mal de clients. Nous avons un avantage énorme sur eux, c’est que pour une fois nous avons le temps d’attendre ! Il y a même un couple de mariés venu se faire photographier dans ce site enchanteur.





Puisque la météo ne nous convient pas, nous allons en profiter pour aller retirer de l’argent à Ninh Binh. Nous sommes en effet arrivés ici avec peu d’argent avec nous car nous pensions pouvoir en retirer dans la petite ville de Tam Coc, pas loin d’où est situé notre hôtel. Cette ville est pourtant très touristique, mais elle ne possède pas un seul distributeur. C’est la première fois que nous nous retrouvons à sec. Nous partons donc à Ninh Binh, située à une dizaine de kilomètres, avec nos supers vélos (sans vitesse et minimum 30 ans d’âge). Pour rejoindre cette ville il faut se farcir quelques kilomètres sur la route nationale (2x2 voies) qui relie Ho Chi Minh à Hanoi. Avec tous les fous du volant qui sont sur cette route, il faut faire gaffe ! Nous arrivons tout de même sain et sauf à Ninh Binh et faisons le plein d’espèces.

De grosses gouttes de pluies commencent à tomber, il est temps de prendre le chemin du retour. Nous sommes à fond sur la nationale. Ça déménage ! Mais la pluie commence à s’intensifier. Il faut encore accélérer. Nous avons à peine quitté la nationale pour prendre la route qui nous conduit à Tam Coc qu’un énorme orage éclate. En quelques secondes il nous faut trouver un abri sous peine d’être trempés. Nous nous réfugions donc sous un arbre et attendons que cela se calme.



Après une demi-heure la pluie baisse un peu d’intensité mais ne s’arrête pas. Notre arbre n’est plus étanche depuis un moment déjà. Il faut donc se résoudre à repartir. Finalement nous ne sommes pas beaucoup plus exposés à la pluie sur la route que sous notre arbre. Encore quelques kilomètres et nous arrivons à Tam Coc. Nous nous arrêtons à la « Lotteria » (une sorte de MacDo local). Après un hamburger et un Pepsi nous reprenons la route, toujours sous la pluie, pour rejoindre notre hôtel.

Vers 16h30 une accalmie semble sérieuse. C’est donc reparti, toujours avec nos fidèles destriers. Même avec ce temps exécrable, les paysages gardent un certain charme.




A un moment nous nous rendons compte que beaucoup de vietnamiens vont en direction de Tam Coc. Soudain nous nous rappelons que la gentille propriétaire de l’hôtel nous a dit hier soir, que le lendemain à 17h il y aurait des courses de rameurs à l’occasion de la fête du printemps (le printemps çà reste à voir !). Il est déjà 16h45. Nous repartons donc à fond en direction de Tam Coc et arrivons juste à temps pour voir les deux courses : la première réservée aux femmes et la seconde réservée aux hommes. Toute la population de cette petite ville semble être présente pour assister à ces deux courses qui ne durent que quelques minutes.








Sur place nous nous sommes fait des copains : la famille de ce jeune vietnamien au tee-shirt blanc qui parle pas mal anglais et adore se faire photographier. Il nous a demandé à plusieurs reprises de le prendre en photo, seul ou avec sa famille, et chaque fois nous avons eu droit à des grands « thank you ! ».





Après les courses nous allons faire un tour dans la petite fête qui s’est installée sur la place à côté de l’embarcadère. Les attractions phares consistent en des ventes de ballons de baudruche …





… et un manège dernière génération.