Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain




23 avril 2014

La prison Hoa Lo et le temple de la Littérature

Mardi 22 avril :

Nous avons décidé de commencer cette journée par un petit tour dans un marché : le marché du 19 décembre qui doit son nom à une victoire du Vietnam sur la France. Mais jamais nous ne trouverons ce marché ! A l’emplacement indiqué sur notre plan il y a un énorme bâtiment officiel. Même en tournant dans le quartier nous ne trouvons rien qui ressemble de près ou de loin à un marché. Tant pis, nous abandonnons !

Nous partons visiter la prison de Hoa Lo. Construite par les français en 1896, cette centrale pénitentiaire a servi pendant l’époque coloniale de lieu de réclusion pour les prisonniers et rebelles vietnamiens, puis, après 1954, elle fut la geôle des pilotes américains capturés par les vietnamiens. John McCain, sénateur et candidat républicain à l’élection présidentielle américaine de 2008 fut l’un des pilotes à y séjourner.

La visite est assez intéressante, mais ce qui nous a le plus marqué est la différence de traitement apportée aux deux périodes qu’a connu la prison. Certains des commentaires sont en effet pour le moins étonnants, à la limite du ridicule parfois. Si les colonialistes français étaient les pires des tortionnaires (loin de nous l’idée de penser qu’ils étaient sympas), les nord-vietnamiens furent des anges avec les prisonniers américains. Selon les explications du musée, ces prisonniers étaient bien traités, soignés, pouvaient recevoir des colis de leurs familles, faire du sport, assister à la messe … Je cite un des commentaires du musée : « Le gouvernement vietnamien avait créé les meilleures conditions de vie pour les pilotes américains pour qu’ils aient une vie équilibrée pendant leur période de détention temporaire ». D’après ce qu’en ont dit les pilotes américains après leur libération, la vérité était bien différente ! Ces prisonniers avaient d’ailleurs surnommée par dérision cette prison le « Hanoi Hilton ». Comme quoi, quand ce sont des idées politiques et la propagande qui sont à la base de la création d’un musée, on arrive vite à n’importe quoi !

Un petit tour jusqu’à la pagode des Ambassadeurs qui accueille le siège de la congrégation bouddhiste du Vietnam.




Nous allons jusqu’à la grande gare de Hanoi pour nous renseigner sur les horaires des trains en partance pour Lao Cai (nous y allons dans une semaine). Nous en profitons pour poursuivre notre balade dans les rues de Hanoi.

Qui a dit que les réseaux aériens de Hanoi n’étaient pas aux normes ?








Sympa la vue depuis le balcon de cette maison !

Cet après-midi, nous visitons le temple de la Littérature. Construit en 1070 et consacré au culte de Confucius (3ème photo), c’est le seul temple de Hanoi de cette époque à avoir traversé les âges sans trop de modifications. A son origine, le temple recevait les princes et les enfants des mandarins pour leurs enseigner pensée et morale confucéenne. A partir du 15ème siècle, le collège se démocratisa en acceptant les meilleurs élèves de chaque province, même s’ils étaient d’origine populaire. Ce fut tout simplement la première université du Vietnam.

Le temple de la Littérature est un vaste ensemble formé de jardins, de cinq cours intérieures successives et de pavillons. Malheureusement, un ciel très gris et une pluie intermittente nous gâchent un peu la visite du plus beau temple de Hanoi.





Heureusement pour nous, des étudiants qui viennent juste d’être diplômés apportent animation et gaité. Pour eux c’est un rituel : ils viennent de terminer leurs études et se rendent au temple de la Littérature, sur les lieux où étudiaient leurs prédécesseurs, pour fêter la fin de leur vie estudiantine et faire quelques photos souvenirs.








Nous quittons le temple de la Littérature sous la pluie. Il est temps d’aller se réfugier dans notre hôtel.