Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

29 avril 2014

Mai chau : trek dans la réserve de Pu Luong - Jour 1

Vendredi 25 avril :

Comme nous avons quelques jours devant nous avant de partir dans l’extrême nord du Vietnam, nous avons réservé un circuit privatisé de 5 jours (trekking) avec guide dans la région de Mai Chau (environ 160 km au sud-ouest d’Hanoi). Pourquoi la région de Mai Chau ? Parce qu’on y trouve une réserve protégée (Pu Luong) qui semble convenir pour faire des treks de quelques jours et qu’à cette période de l’année les rizières de ce secteur doivent être bien vertes.

Notre guide arrive à l’hôtel à 8h30 suivi de peu par le chauffeur qui doit nous conduire jusqu’à un petit village Thaï situé juste à côté de Mai Chau. Alors que nous sommes toujours à Hanoi, notre chauffeur, qui conduit très prudemment, est arrêté par la police de la route. Il n’a commis aucune infraction, il fait juste l’objet du racket habituel de la police au Vietnam ! Il ne pourra pas repartir avant d’avoir donné 500 000 dongs (17 euros ; une somme non négligeable ici) en liquide au fonctionnaire de police.

Nous atteignons le village où nous passerons notre première nuit vers midi. La famille qui nous accueille vit dans une maison traditionnelle située juste à côté des rizières.






Nous prenons possession de notre chambre. Elle est assez sommaire : un matelas à même le sol et une salle de bain à la propreté plus que douteuse. C’est ce à quoi il faut s’attendre quand on veut sortir des sentiers battus ! Par contre notre famille d’accueil est charmante.


Après l’alcool de riz de bienvenue et un copieux déjeuner notre guide nous fait découvrir le village. C’est une des premières fois au Vietnam que nous retrouvons les maisons traditionnelles faites avec des matériaux naturels que nous avons tant côtoyées au Cambodge et au Laos.





Nous rentrons chez nos hôtes en milieu d’après-midi. Comme il est encore tôt, nous en profitons pour aller nous balader, seuls, dans les rizières. Notre jeune guide, Thanh, âgé de 24 ans, n’est pas rassuré de nous voir partir seuls. Il nous explique qu’il est responsable de notre sécurité et qu’il doit veiller sur nous. Après lui avoir promis que nous ferons attention et qu’il ne nous arrivera rien, il nous regarde partir plutôt anxieux. Au cours de notre balade nous découvrons de jolies rizières bien vertes situées dans un cadre majestueux de moyenne montagne.










Michèle pointe du doigt la maison où nous dormirons ce soir.

Le ciel se couvre et le vent se lève : il est temps d’aller se mettre à l’abri.


Juste avant le coucher de soleil le ciel s’assombrit d’un seul coup. On se croirait transporté en enfer ! L’orage ne tardera pas. Il sera terrible ! Nous nous demandons ce que cela donnera demain pour le début de notre trek.






Ce soir nous avons droit à un très bon repas (beaucoup trop copieux !) : soupes, salade de légumes, cuisses de poulet rôties, poulet à la citronnelle, tomates farcies, haricots verts, riz nature et ananas. Le tout arrosé d’alcool de riz.


Dans la soirée nous sommes invités à assister à un spectacle de danses folkloriques organisé par le village. Tous les touristes qui passent la nuit dans le village sont conviés : c’est-à-dire uniquement nous ! L’ambiance est plutôt bonne et nous participons à plusieurs danses, dont la célèbre danse des bambous où il faut faire attention de ne pas se faire coincer un pied entre les bambous en mouvement.