Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

24 août 2014

Valley of Fire : jour 1

Jeudi 21 août :

Une journée et deux soirées à Las Vegas c'est bien. Plus longtemps nous friserions l'overdose : trop de monde, trop de bruit, trop grand, trop fou. Il est donc temps de partir. Mais avant de quitter définitivement Sin City (la ville des péchés, le surnom de Las Vegas) nous faisons un dernier petit tour sur le Strip, mais en voiture cette fois.





Le temps perturbé étant toujours d'actualité en Arizona, en Utah et ailleurs, nous décidons de rester un petit peu dans le coin pour le moment. Après quelques courses nous partons pour le parc de Valley of Fire (la vallée du feu) à une grosse heure de route. Ce fut notre premier arrêt après notre arrivée aux Etats-Unis il y a deux mois, mais comme nous n'avions pas pu faire une randonnée qui nous tentait pas mal, nous y revenons.

Direction le camping du parc pour y réserver un emplacement : le même que celui que nous avions pris la fois précédente. Nous commençons à avoir nos petites habitudes dans le coin. Quoi de mieux pour se remettre de deux soirées à Las Vegas qu'une nuit de camping dans le désert !

Après avoir installé notre tente nous allons jusqu'au lac Mead pour profiter un peu de la plage d'Overton avant de démarrer la visite de Valley of Fire. La malchance reprend : la route d'accès à la plage est fermée. Pour quelle raison ? Nous n'en savons rien.

Retour au parc de Valley of Fire, mais cette petite demi-heure a suffi pour que s'installe un ciel orageux. Le soleil a presque totalement disparu et a laissé la place à un voile grisâtre. Nous patientons un peu avant de démarrer notre randonnée en espérant que le soleil ressortira et faisons des petites visites le long de la route qui traverse le parc.




Mais le ciel reste désespérément au gris. Que faire ? Nous décidons tout de même de faire la randonnée que nous avons prévue. C'est sans doute la bonne décision car à peine sommes-nous au départ de la randonnée que le soleil commence à faire quelques timides apparitions. Très vite il sera même plutôt assez présent.

A part Fire Wave (la vague de feu), la dernière curiosité à voir sur notre parcours, la randonnée que nous allons faire est très peu fréquentée. Il n'y a aucun sentier. Une fois encore nous nous dirigeons avec le GPS et les photos satellites.

Cette randonnée, où le plus souvent nous cheminons dans des canyons très colorés, ...









... nous conduit jusqu’à deux petites arches (Fire cave et Thunderstorm arch) …





pas toujours simple d'essayer de faire une photo qui tienne la route !

… et jusqu’à une petite colline rocheuse surnommée Crazy Hill (la colline folle) en raison de l'étonnante variété de couleurs que l'on y rencontre.





La fin d'après-midi approchant, il est temps de se diriger vers Fire Wave, le point d'orgue de cette randonnée. Fire Wave est une « vague » de roche bicolore (blanche et rouge). Dommage que le soleil ait à nouveau choisi de disparaître au mauvais moment ...





Nous décidons d’attendre que le soleil daigne ressortir, mais pas de bol, lorsqu’il refait son apparition, ses rayons, masqués par une colline, n’éclairent plus Fire Wave.




Ce n’est pas grave, juste à côté, le soleil de fin de journée donne un aspect très intéressant à une zone de roche orangée sur laquelle se trouvent de nombreux cailloux sombres.




Ce soir il y a trop de nuages pour avoir un joli coucher de soleil, mais le ciel se pare tout de même de jolies couleurs rose-orange.



La soirée au camping est très agréable. Contrairement à notre première nuit dans ce camping il ne fait pas trop chaud. Une petite brise est même là pour apporter un peu de fraîcheur. Une bonne bière fraîche et un chili con carne amélioré avec une grosse saucisse de campagne, ça vaut bien de nombreux restaurants que nous avons fréquentés ces derniers temps.

distance randonnée(s) de la journée = 6 km   /   distance randonnées cumulée = 421 km