Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain




21 août 2014

De Holbrook à Las Vegas

Mardi 19 août :

Ce matin nous nous levons de bonne heure pour essayer de profiter d'un peu de beau temps (nous avons constaté qu'il fait souvent meilleur le matin pendant les périodes orageuses). Nous quittons donc notre motel avant 6h30. Mais pour l'instant, pour le beau temps, c'est plutôt raté.


Lorsque nous arrivons à l'entrée du parc national de Petrified Forest, les portes sont encore fermées.


Petrified Forest est un des très rares parcs nationaux à être fermés la nuit pour éviter qu'il ne soit pillé du trésor qu'il renferme : le bois pétrifié.

Malheureusement nous nous sommes levés de bonne heure pour rien. Le ciel est complètement bouché, nous avons même droit à des pluies intermittentes et la température est de 17 degrés. Il y a peu de chance que les conditions s'améliorent rapidement puisque la météo annonce ce type de temps pour plusieurs jours et sur une très grande partie de l'ouest américain.

Après un moment de réflexion nous décidons de tenter un coup de poker : considérer que cette journée est foutue et partir vers Las Vegas, un des endroits les plus torrides des Etats-Unis. Nous verrons bien ...

A défaut de visiter le parc de Petrified Forest (voir du bois pétrifié sous la pluie ne nous tente que moyennement), nous brûlons donc de l'essence sur l'interstate 40, l'autoroute qui a signé l'arrêt de mort de la route 66 dans la région.

Les 250 premiers kilomètres se font sous une pluie ininterrompue et la température descend jusqu'à 11 degrés. Encore une petite centaine de kilomètres sous un ciel totalement bouché et nous retrouvons un peu de bleu dans le ciel, même si les nuages restent majoritaires.




Peu de temps après avoir quitté l'interstate 40, sur la route qui nous conduit à Las Vegas, nous faisons un petit détour jusqu'à Chloride, une ancienne ville minière. Avant de visiter cette petite citée qui comprend quelques vieux bâtiments et des maisons plutôt délabrées, nous suivons une piste qui nous conduit jusqu'à un site où on trouve une immense fresque sur des rochers. Passé l'étonnement initial de trouver des peintures au milieu d'un désert, il faut bien reconnaître que nous avons à faire à un vrai artiste. Les peintures semblent reprendre, entre autres, des éléments de la culture hippie et des motifs indiens que l'on rencontre habituellement dans les pétroglyphes.

le voyage : images d’une recherche à l’intérieur de soi








infos après recherche sur internet :
Ces peintures ont été réalisées en 1966 par Roy Purcell, un artiste aujourd’hui mondialement reconnu, alors qu’il était étudiant aux Beaux-Arts de l’université de l’Utah. En 2006, Roy Purcell et d’autres artistes sont venus « restaurer » les peintures afin de leurs rendre leurs couleurs d’origine.

Du sommet situé au-dessus des peintures nous pouvons constater qu'un orage arrive à vitesse grand V sur nous.



Quelques minutes plus tard un vent à décorner les bœufs se lève et nous sommes chassés de Chloride par un violent orage de grêle.


Nous quittons donc la région rapidement, sans avoir eu l'occasion de faire un petit tour dans la ville de Chloride et reprenons notre route en direction de Las Vegas où nous espérons toujours trouver le soleil.


Après quelques kilomètres nous passons en une fraction de seconde de la zone orageuse à un grand soleil. C'est comme si il y avait une ligne dans le ciel qui séparait l'orage du grand beau temps. Impressionnant !



Peu de temps après avoir retrouvé le soleil, nous nous arrêtons au Hoover Dam. Haut de 221 mètres, ce barrage fut construit sur le Colorado entre 1931 et 1936 et donna naissance au lac Mead. Ce n’est qu’en 2010 que le viaduc qui permet d’éviter de passer sur le barrage fut mis en service. La décision de réaliser cet ouvrage de contournement fut prise dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001, les autorités s’inquiétant des risques d’attaques terroristes. Accessible aux piétons, il offre aujourd’hui un point de vue impressionnant sur le barrage.




Difficile de s'imaginer qu'il y a moins d’une demi-heure d'heure nous étions sous un déluge de grêle !

Avant d'atteindre Las Vegas nous nous arrêtons sur le parking d'un MacDo pour profiter de leur wifi et chercher un hôtel pour ce soir. Nous réservons dans le même hôtel qu'à notre arrivée il y a deux mois, mais pour un prix plus que divisé par trois (nous sommes en semaine et il n'y a pas de festival ou de congrès particulier).

Nous arrivons à Las Vegas vers 17h, après plus de 600 kilomètres de route. Pour le moment notre pari est en passe de réussir, il fait un grand soleil à Las Vegas et la température est remontée à 34 degrés. Mais soyons prudent, attendons demain avant de crier victoire.

Ce soir nous allons faire un tour sur The Strip, la célèbre avenue où s’alignent tous les hôtel-casinos modernes de Las Vegas.













Nous y assistons à deux spectacles organisés en extérieur par les casinos afin d’attirer les clients :

* Foutain au Bellagio :


* Volcano au Mirage :


Le troisième spectacle que l’on peut voir sur le Strip, Sirens of Treasure Island, le plus beau et le plus impressionnant des trois spectacles « de rue » du Strip est momentanément arrêté. Dommage !

distance randonnée(s) de la journée = 7 km   /   distance randonnées cumulée = 406 km