Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain




17 août 2014

Kodachrome Basin SP et Cottonwood Canyon road

Samedi 16 août :

Ce matin, camping oblige, nous nous levons avec le soleil. Le temps de plier la tente, de ranger nos affaires et d'aller acheter de la glace pour la glacière et l'eau fraîche, lorsque nous arrivons au départ de la randonnée, il est déjà près de 8h. Il est vrai que nous avons perdu un peu de temps à jouer avec les deux chats Maine Coon du patron du petit magasin du parc.

Nous partons pour une grande balade en boucle de onze kilomètres au cœur du parc de Kodachrome Basin. Ce petit parc, plutôt méconnu, est ignoré de la plupart de ceux qui visitent la région (en trois heures et demie de randonnée, nous ne croiserons que cinq personnes). C'est sans doute une erreur car nous l'avons trouvé très agréable et en plus il est facile d'accès.

Nous cheminons sur un sentier bien tracé, avec pas trop de dénivelé. Ici les couleurs c'est rouge-orangé (les roches), bleu (le ciel) et vert (les arbres). C'est ce melting-pot de couleurs qui a poussé la National Geographic Society, en 1949, à nommer cet endroit Kodachrome.






La « spécialité » locale ce sont les aiguilles et les tours. Le parc en compte près de 70, les plus grandes s'élevant à plus de 50 mètres de hauteur.







Sur la dernière photo, sous la flèche jaune, Michèle permet de se faire une idée de la taille de cette colonne.

Nous traversons une zone où les rochers sont étonnamment lisses. On dirait qu’ils ont été passés au papier de verre, pas une aspérité ne dépasse.




Après cette balade très agréable nous prenons la direction de Page en empruntant la Cottonwood Canyon road, une superbe piste d'une soixantaine de kilomètres où nous avons bien failli rester planté dans la boue il y a une quinzaine de jours. Lorsqu'elle est sèche, cette piste est très facile et on peut même y passer avec une voiture classique. C'est le cas aujourd'hui. Tant mieux !

Notre premier arrêt est pour Grosvernor arch, une double arche spectaculaire de près de 30 mètres d'ouverture et qui culmine à presque 50 mètres de hauteur.




Les paysages qui environnent Grosvernor arch sont également très agréables.




Puis nous nous arrêtons à Candyland (le pays des bonbons), la zone la plus colorée que l'on rencontre le long de la Cottonwood Canyon road.



Tout le long de la piste nous faisons de nombreux arrêts. Ce n'est qu'une succession de superbes paysages impressionnants ...




... et de formations rocheuses étranges ou inhabituelles.




A un moment, au détour d’un virage, nous apercevons des teintes blanches et violettes cachées derrière une colline. Comme nous avons le temps, nous partons « explorer » cette zone, qui nécessite, pour être atteinte de traverser un canyon d’une dizaine de mètres de profondeur. Heureusement pour nous, de temps en temps il y a des vaches dans les environs et elles ont tracé, au fil de leurs passages pour aller se désaltérer, des minis sentiers qui permettent de franchir ce canyon sans trop de difficultés.

Nous avons eu une bonne intuition. Effectivement, la zone cachée derrière la colline mérite bien une petite visite. Les formes et les y couleurs sont surprenantes.





Notre dernier arrêt sur la Cottonwood Canyon road est pour une zone où d’énormes rochers jaunâtres sont tombés au pied d’une falaise grise.




Encore quelques dizaines de kilomètres de route et nous arrivons à Page. Enfin une vraie ville où Michèle va trouver un coiffeur et où nous pourrons faire des courses dignes de ce nom.

distance randonnée(s) de la journée = 14,5 km  /  distance randonnées cumulée = 391,5 km