Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

6 mai 2014

Sapa : samedi jour de marché

Samedi 3 mai :

Sapa est une petite ville située à une trentaine de kilomètres de la frontière chinoise. A 1 650 mètres d’altitude elle fait face au point culminant du Vietnam, le Phan Si Pan (3 143 m). Nous sommes donc à la montagne ici et cela se sent et se voit : il ne fait pas chaud, l’atmosphère est très humide et souvent les nuages envahissent la ville en quelques secondes puis disparaissent aussi vite.

Le samedi à Sapa c’est le jour du grand marché. Les habitants des villages environnants viennent y vendre leurs produits.







Il n’y a pas d’âge pour être un bon vendeur !


Mais si de nombreux touristes étrangers viennent à Sapa, c’est surtout parce que c’est le point de départ de superbes randonnées qui mènent au cœur des rizières en terrasses et à la découverte de vallées lointaines. Il est temps pour nous d’organiser le trek que nous souhaitons débuter demain.

Nous cherchons un trek de trois jours, organisé par une agence locale, et nous voulons avoir un guide local (il semblerait que cela ne soit pas toujours le cas en période de forte affluence). Après recherche sur internet nous trouvons deux agences qui semblent correspondre à ce que nous cherchons et qui ont bonne réputation. Nous optons pour Sapa O’Chau (« merci Sapa » en Hmong) qui associe agence locale et organisation qui assure des formations pour les jeunes Hmong. Nous nous rendons donc chez eux et après quelques minutes de réflexion, nous choisissons un trek de trois jours, le Muong Hoa trek d’une longueur de 38 km au total. Comme nous le souhaitons, notre trek débutera demain et, cerise sur le gâteau, nous serons seuls. On nous a également assuré que nous ne serons pas nombreux dans les homestays (hébergements chez l’habitant) où nous passerons nos deux nuits. Nous avons eu de nombreux retours d’expérience où des touristes se sont retrouvés à une vingtaine dans un dortoir. Après les merveilleuses soirées que nous avons vécues à Mai Chau, nous ne voulions surtout pas d’une telle expérience.

Plus d’infos sur :

Maintenant que notre trek est organisé, nous avons le temps d’aller nous balader dans Sapa. Il y a un monde fou aujourd’hui à Sapa. De nombreux touristes vietnamiens s’y rendent le week-end et comme cette semaine est une semaine de vacances pour de nombreux vietnamiens (le 30 avril et le 1er mai sont fériés), ils sont ici en nombre. C’est également la semaine de la culture et du tourisme à Sapa.

Nous sommes samedi (jour du grand marché), la ville est donc remplie des membres des ethnies montagnardes qui portent tous leurs belles tenues colorées. Beaucoup d’entre eux proposent à la vente des vêtements et de l’artisanat de style ethnique (principalement à l’attention de touristes).






















A Sapa, les Hmong Noirs sont les plus nombreux. Ils sont reconnaissables à leurs bandes molletières qui leur font un genre de guêtres et à leurs costumes indigo. C’est à cette couleur bleue très foncée qu’ils doivent ce qualificatif de « noir ». Les femmes Dao Rouges sont également nombreuses. Elles sont facilement reconnaissables à leur coiffe rouge bordée d’une bande blanche (souvent cette coiffe est ornée de pompons rouges).

Est-ce parce que nous sommes samedi ou parce que cette semaine est particulière, mais des jeux sont organisés sur la place centrale de Sapa (tirs à la corde, divers jeux de balles, courses en échasses, …).



Dans la soirée, après avoir dîné, nous allons au marché de nuit. Rien de neuf par rapport à ce que nous avons vu dans la journée : des dizaines de vendeuses proposent coiffes, habits, sacs et autre objets aux couleurs de leurs ethnies.

Nous sommes attirés par de la musique provenant de derrière l’église. Une messe nocturne s’y déroule en présence de plusieurs centaines de personnes en habits traditionnels des différentes ethnies. Beaucoup de ferveur et de couleurs …

Nous rentrons de bonne heure à l’hôtel. Nous avons rendez-vous demain matin à 9 heures pour démarrer notre trek et nous avons intérêt à être en forme !