Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

3 mai 2014

De Hanoi à Sapa en train et mini-bus

Vendredi 2 mai :

Aujourd’hui nous quittons Hanoi pour nous rendre à Sapa à l'extrême nord du Vietnam, pas très loin de la frontière chinoise Nous partons de notre hôtel à 5h30 pour aller prendre le train qui doit nous amener à Lao Caï (terminus de la ligne). La directrice de l'hôtel qui est adorable nous a fait préparer un encas pour le voyage et a demandé qu'un employé nous accompagne dans notre taxi pour amener nos sacs dans le train. Nous sommes très surpris mais heureusement car la montée dans le train se fait en traversant des voies et n'est pas évidente à trouver.

Le train part bien à 6h10 comme prévu et doit arriver à 16h56. Nous arriverons vers 17h30.
Ce train est différent du train Ho Chi Min - Hanoi. Il n'y a que peu de touristes qui l'utilisent (d'ailleurs nous n'en avons vu aucun). Il est utilisé par les locaux car il s'arrête à toutes les gares donc c'est le folklore assuré. Plus de places vendues que de sièges donc les vietnamiens montent avec leur petite chaise plastique bleue et s'installent dans l’allée centrale. Ils montent avec toutes leurs provisions du marché : œufs, légumes, poules, coqs (qui n'arrêteront pas de chanter) et autres paquets très très encombrants. Il y en a partout. Vers midi les vendeuses « clandestines » viennent vendre le maïs cuit, riz, saucisses, ... et tout ce gentil petit monde mange et bien sûr jette tout par terre. La climatisation est au maximum et les chefs du train font fermer les fenêtres aux vilains qui les ont ouvertes. Nous avons tous froid. Les paysages sont très beaux et il y a du soleil mais des grillages sont aux fenêtres de ce train et nous empêchent de voir correctement, dommage. Nous sommes regardés comme des « extraterrestres » et une femme viendra toucher Michèle. Nous avions acheté des ballons de baudruche et nous en avons offert à de petits enfants qui ont adoré.  Bref le temps est passé assez vite et voici l'arrivée.

Nous sommes au terminus donc il y a un monde fou qui descend du train. A peine descendus nous sommes harcelés par les rabatteurs qui nous proposent de nous amener à Sapa pour 4 fois le prix. Nous avons l'habitude donc nous continuons notre chemin sans les écouter même s'ils se font très insistants. Arrivés à la gare routière qui se trouve en face de la gare ferroviaire c'est une vraie foire d'empoigne. Les chauffeurs de fourgonnette 12 places se disputent les clients et les prix commencent à baisser. Mais voilà qu'un touriste s'en mêle et nous dit que nous payons encore trop cher (2 euros de trop !). Il traite les vietnamiens de voleurs, descend du minibus et c'est la bagarre. A la vue des proportions que cela prend, nous récupérons nos bagages et nous dirigeons vers les taxis (nous préférons payer plus cher et arriver tranquillement). Il y a encore 35 km à faire, soit environ une heure dans les montagnes sur une route très sinueuse. A ce moment un vietnamien rusé nous a repérés et nous récupère dans sa fourgonnette en nous proposant un prix correct (il n'avait qu'un client). Nous montons et ouf nous partons. Il commence à faire nuit.

Nous arrivons à notre hôtel vers 19h30. La ville de Sapa est à 1 500 mètres d'altitude et il ne fait que 16 degrés. Nous avons froid ! Il y a beaucoup d'animation à Sapa car c'est la semaine du tourisme qui se finit demain. L'hôtel que nous avions réservé par internet est très bien. Nous nous installons, nous allons dîner et faire un tour sur la place centrale où se déroulent des animations et des danses de minorités.