Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

7 février 2014

Trek dans les environs de Muang Sing

Vendredi 7 Février 

Nous partons pour un trek d’environ cinq heures (12 km) dans la région comprise entre Muang Sing et la frontière chinoise. Les chemins que nous suivons nous conduisent au travers de nombreuses zones cultivées (hévéa, teck, cannes à sucre, bananiers, pastèques et thé). Etonnamment à nos yeux, les rizières ne sont pas en train de produire du riz (nous sommes en saison sèche) mais des pastèques !





Notre guide d’une quarantaine d’années est très sympa et très volubile. Il nous explique tout ce que nous voyons. C’est une excellente façon de comprendre un peu mieux comment vivent les laotiens et découvrir les différentes traditions des ethnies dont nous traversons les villages. Avec lui nous découvrirons un village Taï Lue, trois villages Akha et trois villages Yao. Le métier de guide ne suffit pas à faire vivre sa famille (il a 6 enfants). De son autre métier il est fermier. Il possède une ferme où il élève quelques animaux et produit du riz et des bananes.

Pendant ce trek, nous avons particulièrement apprécié le village Yao de Sailek composé de seulement onze familles. Notre guide connait tout le monde. On s’assoit avec eux, on les regarde travailler (femmes et hommes font de la couture et de la broderie pour fabriquer des objets et vêtements traditionnels à destination des touristes), on essaie de discuter un peu, … Notre guide chante, on partage de vrais moments de complicité.





Avec les enfants aussi nous partageons de beaux moments de complicité.



A midi nous mangeons dans ce charmant village, dans une authentique maison Yao (première photo). Sur les photos on voit notre guide avec qui nous partageons ce repas. Repas froid qu’il a apporté et qui est excellent : poulet mariné + mélange de légumes + riz gluant, le tout accompagné d’une sauce légèrement épicée, et des bananes pour dessert … un régal.

La troisième photo est faite pas un Yao qui n’avait jamais vu un appareil photo avant aujourd’hui (et avec mon réflex !). Pas mal pour un débutant !




Nous finissons notre trek au village Akha de Namdaet Mai. C’est le village que nous avions visité il y a deux jours et où tous les enfants nous réclamaient soit de l’argent, soit des stylos, soit des bonbons. Aujourd’hui, avec le guide, l’accueil est totalement différent. Il connait personnellement les familles que nous rencontrons et nous passerons même un moment avec l’une d’entre elles, sur la « terrasse » de leur maison. Nous avons, pour un instant, l’impression de faire partie du village et nous parvenons à échanger, avec quelques mots et beaucoup de signes, avec les villageois. Un moment presque magique. Nous repartons avec une toute autre vision de ce village.

Sur la dernière photo on voit une sorte de balançoire utilisée lors de cérémonie à des dates bien précises. Selon notre guide, son rôle est à la fois ludique et cérémoniel. Il est strictement interdit aux non Akha de la toucher.










Retour à Muang Sing dans l’après-midi. Nous partons faire un petit tour dans la ville. Vous n’avez pas de soucis à avoir, en cas de problème la ville comprend plusieurs cliniques en plein air qui semblent bien équipées !




retour sur le billet du 5 février « Muang Sing et ses alentours » :

Sur la dernière photo, ce que l’on voit ce sont des herbes bien particulières qui sont récoltées dans la jungle et mises à sécher sur les rizières qui ne sont pas en culture à cette époque de l’année. Une fois séchées, avec ces herbes seront fabriqués des balais qui seront exportés en Chine. Ce qui est impressionnant, c’est que plusieurs hectares sont entièrement recouverts de ces herbes. Je vous laisse imaginer le nombre de balais qui partent pour la Chine !