Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain




21 février 2014

Le trajet en bus de Luang Prabang à Vang Vieng


Vendredi 21 Février 

Nous avons pris hier nos billets pour aller à Vang Vieng. Nous avions connaissance par les guides et routards rencontrés que la seule route (la route 13) est très sinueuse et accidentée et qu’il est préférable de prendre un bus VIP au lieu d’un mini van. Nous avons donc acheté nos billets en bus VIP. Ce matin le tuk-tuk vient nous chercher à l’hôtel à 8 heures pour un départ prévu à la gare routière à 9 heures. Lorsque nous arrivons l’horaire de départ est pour 9h30.



Le bus est grand et correct pour le pays. Il se remplit peu à peu de touristes. Lorsqu’il est plein l’adjoint au chauffeur rajoute des tabourets dans le rang du milieu et fait monter des locaux qui n’ont pas billet et paieront « au noir ». Le bus part à 10 heures bien complet.




230 km séparent les 2 villes et le temps de route prévu avec arrêt pour déjeuner est de 6 heures (ce temps sera respecté). La route est asphaltée, en état moyen, sans accotements stabilisés. Peu de voitures mais des bus et de gros camions circulent sur cette route et les croisements sont difficiles.

Le chauffeur conduit correctement. Au bout d’une heure, plus de la moitié des personnes sont malades et demandent un arrêt au chauffeur, donc premier arrêt. Le bus repart, les gens sont toujours aussi malades donc il accepte de faire un deuxième arrêt. Ce sera le seul avant le déjeuner. Une française tellement malade refuse de remonter dans le bus, finalement l’adjoint du chauffeur lui donne sa place devant. Je ne suis pas malade dans les transports et Jean-Mi prend des cachets et ferme les yeux.


Le dernier arrêt est pour le repas. Nous avons un coupon avec le billet du bus pour un repas (qui est une soupe). Il y a un stand au restaurant avec des fruits, gâteaux, ... même des glaces. J’ai remarqué des barquettes en arrivant avec de la mangue coupée, le prix est noté dessus, c’est correct. Après avoir mangé ma soupe, je pars acheter la mangue mais le prix a été retiré de la barquette et le prix annoncé est le double !! donc pas de mangue car je n’aime pas me faire avoir.


La route se fait dans les 2/3 dans un paysage montagneux et toujours avec le ravin sur un côté et ne cesse de tourner, de monter et de descendre. Les paysages sont à couper le souffle avec des vues sublimes (enfin pour ceux qui ont pu les voir).  Le troisième tiers se fait toujours avec les virages dans la vallée au milieu de rizières bordées de pitons karstiques. Les rizières sont à cette époque occupées principalement dans cette région par des choux et des légumes.