Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain




6 février 2014

Marché de Muang Sing et villages des minorités ethniques

Jeudi 6 Février 

Ce matin nous repartons voir le marché de Muang Sing, mais plus tôt qu’hier puisque quand nous sommes arrivés vers 9h, beaucoup de vendeuses étaient déjà parties. A 7h30, quand nous arrivons, le marché bas son plein, même si certaines vendeuses sont déjà sur le départ. Le marché est un des plus grands et des plus animés que nous ayons vu jusqu’à aujourd’hui. La plupart des vendeuses sont des femmes âgées venant des villages des minorités ethniques qui entourent Muang Sing. Leurs vêtements, mais surtout leurs coiffes, rehaussent encore les couleurs du marché dans le soleil levant.













A Muang Sing, comme dans la plupart des villages et des petites villes, il n’y a pas de magasin vendant des produits frais. Le seul endroit où il est possible de trouver légumes, fruits, viandes et poissons est donc le marché quotidien. Tout le monde se retrouve donc ici le matin. Même les élégantes sont de sortie.



C’est reparti pour une balade à vélo pour découvrir les villages des minorités. Contrairement à hier, nous ne suivons pas les conseils du loueur et nous allons un peu au hasard en s’aidant de notre carte. Aujourd’hui c’est le feeling qui nous guide. Nous traversons deux villages Thaï Lue et arrivons à la destination que nous nous sommes fixés pour ce matin : le village Hmong de Don Mai. L’accueil y est meilleur que ce que nous avons rencontré hier. Les habitants répondent à nos saluts et personne ne nous demande rien. On passerait presque inaperçu, sauf auprès des gamins qui sont ravis de voir ces deux étrangers leurs rendre visite.







Retour à la guesthouse pour les heures les plus chaudes de la journée et à 15h nous repartons nous promener, toujours à vélo. Nous nous rendons dans 2 villages Akha : Phabadnoy et Pongsiew. Alors là, l’accueil est extra : tout le monde nous dit bonjour : « babaé » en dialecte Akha.





Les enfants, après quelques minutes d’observation, se jettent sur nous. Ils nous suivent partout. Et jamais la moindre demande. Ici « photo money » n’existe pas. An contraire, ils sont enchantés de pouvoir se voir sur l’écran de l’appareil photo, même si pour certains, il semble y avoir une certaine crainte de cet étrange appareil.



Nous repartons enchantés de ces deux villages. Ce matin nous avions prolongé d’une nuit notre séjour à Muang Sing, sans doute rajouterons nous encore une nuit.