Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

30 janvier 2014

Les cascades de Tad Kuang Si - Musée national et temple Ho Pha Bang

Jeudi 30 Janvier 

Ce matin nous partons pour la cascade de Tad Kuang Si (chute d’eau sur plusieurs niveaux) à une heure de tuk-tuk de Luang Prabang. C’est l’une des cascades les plus impressionnantes du pays, surtout à la saison sèche où son débit reste important.

Un sentier ombragé mène, de piscine naturelle en piscine naturelle, jusqu’au pied des chutes. Il est possible de se baigner dans certaines des piscines. Pour ceux qui souhaitent être tranquille, la visite doit se faire le matin car en fin de matinée, lorsque les baigneurs arrivent, le site perd beaucoup de son calme et un peu de son charme.










Du pied des chutes, un sentier très escarpé permet d’accéder au sommet. En haut, la traversée à gué de la rivière est très impressionnante car elle permet d’approcher de très près l’endroit où l’eau bascule dans le vide.




En entrant dans le parc des chutes de Tad Kuang Si, on trouve un petite réserve où vivent quelques ours confisqués à des braconniers ou sauvés de « l’industrie » de production de bile (médicament réputé en Asie, surtout en Chine). Même si les enclos ne sont pas énormes, ils semblent relativement agréables et leur emplacement dans cette forêt semble assurer un avenir meilleur à ses résidents. Plus d’infos sur www.bearlao.com, à ne pas confondre avec www.beerlao.la !

Retour à Luang Prabang en début d’après-midi, où après avoir dégusté un sandwich laotien particulièrement épicé, nous allons visiter le musée national. Intérêt très limité ! Ce musée présente tout de même une nouveauté pour nous : comme pour les temples, il faut se déchausser pour le visiter. C’est donc le premier musée que nous visitons pieds nus !

Fin de la journée au temple Ho Pha Bang. Ce temple, situé dans l’enceinte de l’ancien Palais Royal (aujourd’hui le musée national), abrite le Pha Bang (photo interdite), un bouddha en or de 83 cm de hauteur et de 50 kg, sous la protection duquel le Laos est encore aujourd’hui officiellement placé. Selon la légende, ce trésor du patrimoine laotien, aurait été fondu vers le 1er siècle au Sri Lanka et serait arrivé à Luang Prabang en 1512 où a deux reprises il fut dérobés par les Thaïlandais avant d’être restitué.