Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

31 janvier 2014

L'aumône des moines (ou Tak Bat)

Vendredi 31 Janvier 

Nous nous réveillons aux aurores pour aller assister au rituel immuable de l’aumône des moines (ou Tak Bat). Chaque jour, à l’aube, des bonzes pieds nus en robe safran parcourent les rues de la ville, pour mendier leur nourriture, comme l’avait fait autrefois le Bouddha. Selon l’usage, les fidèles remplissent leurs bols à aumône de boulettes de riz gluant, de fruits, … Par cette cérémonie les moines réaffirment leurs vœux de pauvreté et d’humilité, tandis que les bouddhistes augmentent leur mérite spirituel par ce don.

Si ces processions ont lieu dans tout le pays, l’atmosphère paisible et l’exceptionnelle concentration de temples dans la vieille ville de Luang Prabang leurs confèrent une intensité toute particulière.

Malheureusement, le nombre de touristes ainsi qu’un manque évident de bon sens et de respect de certains d’entre eux contribuent à transformer cette cérémonie en une sorte de « spectacle » duquel nous sommes ressortis plutôt mal à l’aise. Une expérience qui est loin d’être indispensable même si tous les guides en font un des incontournables de Luang Prabang.

Pire que tout, certains touristes ne peuvent s’empêcher de se prendre, l’espace d’un instant, pour des fidèles bouddhistes et participer activement à cette cérémonie. Même si dans chaque temple de la ville des affiches demandent fermement aux non-bouddhistes de ne pas se joindre à l’aumône, ils sont pourtant nombreux et leur attitude ne trompe pas, cela n’a rien à voir avec une quelconque croyance. Le but pour eux semble très clair, pouvoir repartir avec une jolie photo d’eux mêmes en train de donner un peu de riz aux moines. Il suffit de les voir à la fin de la cérémonie, se précipiter sur l’appareil photo de leur conjoint, ami, …, pour vérifier si tout est bien dans la boite. Lamentable !!!

Bien évidemment, attirées par la foule des touristes, de nombreuses vendeuses s’installent sur place pour pouvoir vendre le riz que les faux-bouddhistes distribueront aux moines. Il ne manque plus que les tee-shirts « le Tak Bat de Luang Prabang, j’y ai participé » et cette cérémonie sera devenue un vrai spectacle à la Disneyland !





Retour à l’hôtel pour un petit-déjeuner bien mérité et nous démarrons notre journée par un retour à notre marché préféré.

Quelques produits que nous ne vous avons pas encore présentés : des algues du Mékong natures (photo 1) ou séchées et assaisonnées (photo 2),  des œufs roses (coquilles teintées artificiellement) appelés œufs de cent ans mais qui en réalité n’ont que quelques semaines ou quelques mois (plus d’infos sur http://fr.wikipedia.org/wiki/%C5%92uf_de_cent_ans / photos 3 et 4) et une espèce de peau de je ne sais quelle bestiole (photo 5). Bon appétit !






Nous poursuivons notre visite de Luang Prabang : temples, maisons traditionnelles, …

Dans la cour du temple de Choum Kong nous rencontrons un guide laotien francophone en train d’enseigner notre langue à un jeune moine de 18 ans. Ils nous invitent à partager un petit moment avec eux. Très agréable de s’arrêter un peu sous l’ombre d’un grand arbre dans la cour de ce temple et de partager un peu de temps avec ces 2 laotiens.




Au cours de nos déambulations dans Luang Prabang, nous rencontrons des modes de transports et de déplacements auxquels nous nous sommes habitués mais qui sembleraient bien étranges dans nos villes françaises.