Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain

24 janvier 2014

Le temple de Beng Mealea et le village sur pilotis de Kompong Khleang

Jeudi 23 Janvier 

Aujourd’hui nous allons visiter deux sites situés assez loin de Siem Reap : le temple de Beng Mealea et le village de Kompong Khleang. C’est une grosse journée pour notre chauffeur de tuk-tuk : plus de 4 heures de route pour environ 160 km.

Pour rejoindre le temple de Beng Mealea, notre chauffeur nous propose, plutôt que de prendre la grande route, de passer par des chemins de traverse. Nous y découvrons le Cambodge des campagnes, un Cambodge authentique, loin du tourisme omniprésent à Siem Reap et Angkor. On a l’impression d’avoir fait un retour en arrière dans le temps de quelques dizaines d’années !








Mis en pièces par la végétation, le temple de Beng Mealea est l’un des temples les plus mystérieux d’Angkor. Plus que pour n’importe quel autre temple, ici on trouve un édifice quasiment dans l’état où les premiers découvreurs d’Angkor l’ont vu. La végétation n’a pas été touchée, seuls les arbres qui menacent directement les constructions sont éliminés et très peu de restaurations sont entreprises. Dans le silence de la forêt, à peine rompu par le chant des oiseaux, on ressent le combat terrible du minéral et du végétal. La nature n’a pas encore gagné, car en dehors du sanctuaire central qui n’est plus qu’un énorme tas de blocs de grès, Beng Mealea a encore de beaux restes.

… on pourrait presque s’attendre à rencontrer Indiana Jones au détour d’un pan de mur effondré ou caché derrière un fromager (les arbres aux énormes racines)…

La visite de l’intérieur du temple a été pendant longtemps difficile, nécessitant de se frayer un chemin au travers des blocs de grès et entre les lianes. Les choses ont changé. Le site a bénéficié du tournage en 2003 par Jean-Jacques Annaud de son film « Deux frères ». Pour le mener à bien, il a été nécessaire de placer à l’intérieur du temple des passerelles en bois surplombant le monument. Implantées discrètement, elles se sont révélées très commodes pour la visite et ont été conservées.

La visite de ce temple nous a enchanté. Avec Le Bayon (temple avec les tours à 4 visages) et Beanteay Srei (temple de grès rose aux sculptures délicates) il figure à notre top 3 des temples d’Angkor.











Kompong Khleang est un village sur pilotis établi sur le lac Tonlé Sap. Il comporte également un petit quartier flottant en bordure du lac. Avec 4 000 familles, il est cinq fois plus peuplé que Kompong Phluk où nous étions il y a quelques jours et c’est une des plus grandes localités du Tonlé Sap.

Comme à Kompong Phluk, la plupart des maisons reposent sur de hauts pilotis afin de pallier aux fortes variations du niveau du lac. La particularité de ce village, en dehors de sa taille, est que les maisons possèdent deux façades : une façade côté terre et une façade côté eau. Les maisons sont en effet bâties à cheval sur une digue-route et sur l’eau. Elles sont donc accessibles aussi bien par moyen terrestre que par bateau.

Côté terre …






Côté eau …








Comme on peut le constater sur la photo précédente, ici il n’y a pas d’âge pour apprendre à conduire … une barque. C’est encore plus le cas au niveau du quartier flottant de Kompong Khleang où aucun accès n’est possible hors eau.






Sur la route du retour, nous verrons un transport exceptionnel d’un genre un peu particulier : de jeunes moines profitent du transport de riz pour rentrer au monastère.


Et moi, je rentre comment ?