Cambodge - Laos - Vietnam - Ouest Américain




13 septembre 2014

SF : notre arrivée et Sausalito

Jeudi 11 septembre :

Aujourd'hui c'est la dernière étape de notre remontée vers le nord au terme de laquelle, après 200 kilomètres de route, nous devons rejoindre San Francisco. C'est aussi notre dernière journée avec « notre » fidèle voiture avec laquelle nous avons parcouru 21 300 kilomètres en 83 jours, soit un peu plus de 250 kilomètres par jour en moyenne. Les périodes de mauvais temps que nous avons connues en Utah et en Arizona et qui nous ont forcé à de fréquents déplacements n'y sont pas pour rien.

Et sur ces 21 000 kilomètres, malgré les nombreuses pistes pas toujours faciles que nous avons empruntées, pas un seul problème. Pas même une crevaison ! Notre voiture ne nous a même pas réclamé une vidange. Une seule petite alerte : le voyant de pression des pneus qui s'est allumé un matin. Nous étions dans une petite ville à ce moment, donc un petit tour à la station-service locale et tout est rentré dans l'ordre.

Le début de la route pour San Francisco, à l'intérieur des terres, nous fait traverser d'immenses zones maraîchères : choux, artichauts, fraises, salades, potirons (il faut bien préparer Halloween) ...

Lorsque nous arrivons sur la côte Pacifique nous tombons sur des nappes de brouillard. Par endroit le brouillard est si dense que l'on voit à peine l'océan situé juste de l'autre côté de la route.



  
Ce type de temps est relativement classique en été dans cette région, normalement en septembre on devrait pouvoir espérer y échapper. Ce serait bien car San Francisco dans le brouillard ce n'est pas le top.

Finalement ce n'est que lorsque nous quittons la côte pour rentrer dans la banlieue de San Francisco que nous retrouvons le soleil.


Mais pas pour longtemps ! Nous avons en effet décidé d'aller faire un tour jusqu'à l'icône de San Francisco : le Golden Gate Bridge. Et bien, il est fidèle à sa réputation, il est dans la brume ...


... sauf son extrémité nord qui elle a droit à un peu de soleil.


Nous allons jusqu'à un premier point de vue sur le pont, mais la brume est toujours présente. Elle englobe quasi complètement le Golden Gate Bridge et nous ne distinguons qu'à peine la ville de San Francisco.



Nous allons jusqu'à un second point de vue, fermé pour cause de travaux routiers. Nous discutons un peu avec le gars chargé d'interdire l'accès et après quelques minutes il nous explique comment contourner l'interdiction pour accéder au point de vue.


Il insiste même pour nous prendre en photo (complètement ratée, mais c’est l’intention qui compte) et est tout content quand nous lui proposons de venir sur une photo.


Comme quoi les gars des travaux publics sont souvent sympas, non ?

Nous poursuivons notre route jusqu'à Sausalito une petite ville bourgeoise et branchée située à l'intérieur de la baie de San Francisco. Cette ville est protégée de l'océan Pacifique par d'importants reliefs, il y fait donc grand soleil. Mais ce qui nous intéresse à Sausalito, ce n'est pas la ville touristique. C'est son petit village flottant où se sont regroupés artistes, bohèmes et anciens soixante-huitards. Un vrai petit paradis où contrairement à ce que nous pensions nous sommes bien accueillis. Nous étions persuadés de nous faire sortir à peine posé le premier pied sur un ponton. Et bien non, les quelques habitants que nous avons croisés nous ont tous salué. Une vraie bonne surprise. Il faut dire qu'étonnamment, malgré la horde de touristes qui se déverse au centre-ville, quasiment aucun ne vient jusqu'ici. Tant mieux !

Que dire de plus si ce n'est que nous avons trouvé où nous achèterons un petit pied à terre aux États-Unis dès que nous aurons gagné le gros lot au loto. Et si jamais nous ne gagnons pas, il nous reste les villages flottants du Cambodge. Tout aussi beaux, bien que dans un autre style, et là-bas pas de problème pour acheter une maison !

Aucun style architectural précis, toutes les couleurs possibles et imaginables. Peut-être un choc visuel pour certains, un régal pour les yeux nous concernant. Et un calme quasiment absolu. Place aux photos maintenant !


















Sur certains pontons nous avons presque l’impression d’être dans un véritable jardin botanique !







L'après-midi étant bien avancé, il est temps de penser à aller rendre notre voiture. Mais avant cela nous prenons une route qui offre de jolis points de vue sur le Golden Gate Bridge. Et bien c'est encore raté, toujours la faute à la brume. Voilà à quoi ressemble la seule éclaircie à laquelle nous avons eu droit.



Direction notre hôtel situé au cœur du quartier chinois de San Francisco pour y déposer nos affaires et nous partons pour l'aéroport où nous nous séparons, avec quelques regrets, de notre voiture. Malgré quelques beignes sur le pare-chocs arrière personne ne nous dit rien (il faut dire que personne n'a vraiment fait le tour de la voiture). Un dernier petit au-revoir à notre fidèle véhicule et nous partons sans traîner. On ne sait jamais ...